Pourquoi et comment utiliser le cocon sémantique pour optimiser votre SEO on-page ?

Cocon sémantique, un outil pour optimiser votre SEO on-page

Savez-vous ce qu’est le cocon sémantique ? Cette technique avancée de référencement naturel est plébiscitée par de nombreux acteurs du marketing numérique. Pourtant, peu de gens la comprennent et la maîtrisent réellement. Dans cet article, nous allons vous présenter simplement la définition du cocon sémantique. Nous vous montrerons également au travers d’exemples comment le cocon sémantique peut être mis en place.

Qu’est-ce qu’un cocon sémantique ?

Le cocon sémantique est un concept qui a été inventé par Laurent Bourrelly, un spécialiste français des techniques de référencement. Il s’agit en fait d’une technique d’organisation de l’arborescence d’un site web et de son maillage interne. Le principe est de lier ensemble les pages qui traitent de la même thématique et utilisent un même champ sémantique. La création de cocons sémantiques s’inscrit dans le SEO on-page, puisqu’elle s’appuie sur le contenu et la structure du site lui-même pour améliorer son référencement naturel.

La définition du cocon sémantique

La technique du cocon sémantique consiste à diviser les pages du site en différents groupes, en se basant sur les grands types de requêtes de l’internaute. Par exemple, pour le site FPWEB.fr, on pourrait créer une section « gagner en visibilité sur internet », et une autre section « réaliser plus de ventes grâce à mon site internet ».

Chacun des regroupements de pages ainsi créés va être composé de différents niveaux de contenus : une page mère, des pages filles, des pages petites-filles et ainsi de suite. Toutes ces pages devront contenir un champ lexical commun. De plus, on va venir créer un maillage interne dense à l’intérieur de chaque cocon. Les liens entre les cocons, quant à eux, seront réduits au strict minimum.

La différence avec le silo sémantique

Pour Laurent Bourelly, le cocon sémantique se démarque de ce que l’on appelle le silo sémantique, ou siloing. La différence entre les deux concepts réside dans les critères de regroupement des différentes pages du site web. Dans le cas du siloing, le référenceur se base sur l’offre du site pour définir les différents silos. Pour le site FPWEB, on trouverait ainsi un silo « SEO », en silo « SEA », un silo « Audit de sites »…

Dans le cas du cocon sémantique, on n’utilise pas le point de vue du gestionnaire du site, mais plutôt celui des clients. C’est pourquoi les différents cocons vont être organisés autour des requêtes des internautes.

Quels sont les avantages et les inconvénients du cocon sémantique ?

L’utilisation du cocon sémantique en SEO peut s’avérer extrêmement efficace. En créant des silos cohérents, on aide les moteurs de recherche comme Google à comprendre de quoi parle chaque page. De plus, la création d’un maillage interne dense au sein du cocon contribue à augmenter le PageRank des pages principales que vous souhaitez mettre en avant. Cela contribue également à augmenter votre trafic.

Toutefois, cette technique n’est pas simple à mettre en place. Elle nécessite de repenser totalement la stratégie de contenu et l’arborescence d’un site web. De plus, pour être efficace, elle implique de créer un maillage interne entre un grand nombre de pages. Le cocon sémantique n’est donc généralement utilisé que pour les gros sites.

Comment créer un cocon sémantique ?

La mise en place d’un cocon sémantique pour améliorer le SEO d’un site est un travail conséquent. Pour un site web existant, elle implique de retoucher la plupart des contenus et de revoir tout le maillage interne pour mettre en place une nouvelle architecture . Si l’utilisation du cocon sémantique est décidée dès la création du site, cette stratégie devra guider toutes les phases du développement.

Étape 1 : définir l’arborescence du site

La première étape de mise en place d’un cocon sémantique est la plus importante. C’est elle qui va déterminer toutes les suivantes. Le but est de définir les intentions de recherche principales des visiteurs de votre site. Pour reprendre notre exemple précédent sur le site FPWEB, les recherches-clés des internautes peuvent généralement se diviser en deux grands thèmes : « attirer de nouveaux visiteurs sur mon site » et « augmenter mon taux de conversion ».

Ces grandes familles de requêtes vont définir les différents cocons à créer. À l’intérieur de chaque cocon, il va falloir intégrer toutes les requêtes secondaires associées. Vous pouvez vous aider d’une mindmap montrant les liens entre tous vos contenus à l’intérieur de chaque cocon.

Étape 2 : créer le contenu en travaillant le champ sémantique

Une fois l’arborescence de votre site définie, vous allez devoir créer votre cocon sémantique dans WordPress. Cela passe par la production d’un contenu pertinent pour les pages correspondant aux requêtes du cocon.

Tout l’enjeu est de développer un champ lexical cohérent à l’intérieur du cocon. Vous devrez notamment travailler toutes les requêtes secondaires et de longue traîne liées à la requête principale. Vous pouvez également utiliser le concept des métamots : il s’agit de groupes de mots-clés bien définis qui vont se retrouver sur toutes les pages du silo et aider Google à constater la cohérence du contenu.

Étape 3 : mettre en place le maillage interne

Utiliser un champ lexical cohérent entre les différentes pages ne suffit pas à créer le cocon sémantique ! Vous allez également devoir travailler le maillage interne au sein de chaque silo. Les liens internes doivent créer une arborescence entre pages mères et pages filles, mais aussi servir de passerelles entre pages filles.

Par exemple, cet article sera relié aux autres pages du site FPWEB qui traitent du SEO on-page, au sein du cocon « attirer de nouveaux visiteurs », et plus précisément sous une page «travailler le référencement naturel de votre site ».

Étape 4 : relier les cocons entre eux

La dernière étape est de relier les cocons créés au reste du site. Pour cela, il est nécessaire de mettre en place un maillage interne pertinent qui arrime chaque cocon au reste de votre site. Cela peut par exemple se faire un moyen d’un plan du site constitué de liens vers les pages principales des différents cocons.

Bonus : travailler le netlinking

Même avec un bon maillage interne, il serait dommage de vous priver de la puissance du netlinking. Pour assurer le succès de votre cocon sémantique, vous devrez obtenir des backlinks pertinents, en veillant à ce que le site source soit compatible avec le cocon auquel appartient la page cible.

Existe-t-il des outils gratuits de cocon sémantique ?

Différents logiciels de cocon sémantiques sont disponibles, dont celui de Laurent Bourelly, cocon.se. La création de cocons étant complexe, ces logiciels puissants sont payants. L’outil Yourtext.guru offre néanmoins une solution d’analyse sémantique très pertinente à un tarif raisonnable.

Vous souhaitez booster le SEO on-page de votre site web et apparaître en haut de la première page de résultats de Google en travaillant votre stratégie de contenu et votre maillage interne ? Vous aimeriez savoir si la création d’un cocon sémantique est pertinente pour votre site ? Contactez sans attendre les experts de FPWEB à La-Roche-sur-Yon !

Partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Derniers articles